Concert d’eau en lac majeur

Travaillant sur le thème de l’eau cette année, tous les chants que nous avons appris pour le concert avaient un rapport avec l’eau.

 

Voici l'image de notre concert

Voici l’affiche de notre concert


1) Nos séances de travail :

Chaque vendredi matin, nous nous réunissons dans le hall afin de chanter en chœur et en harmonie.  A la chorale, nous apprenons des chants, dont des chants étrangers et des chants anciens en essayant de combattre notre peur  de chanter devant un public.

2) Tenue vestimentaire et décoration pour le concert :

Chaque enfant a fabriqué des poissons pour décorer le hall de l’école afin de rendre notre concert joyeux et plus intéressant. Nous portions également des bottes, un jean et un t-shirt rayé de marin sur lequel était scotché un poisson rouge en papier.

Nous l’or des chants

Le jour du concert

3) Titres des chants au programme du concert :

Lors de notre concert, nous avons chanté : « C’est de l’eau  » ,  » L’eau vive » , « Boga-Boga » , « Rumbali (chant africain de rameurs) », « Le pirate bang bang » , « Toute la pluie tombe sur moi », « Plic ploc » et sans oublier « La Seine de Jacques Prévert ».

4) Les séances de travail du « Petit Choeur » :

Le « Petit Chœur » est un regroupement d’enfants volontaires pour chanter des chants supplémentaires comme « La chorale des poissons  » et « La gadoue ». Ils ont travaillé en APC avec Mme FLEURY tous les mardis de 16h à 17h.

5) Le concert :

Lors de notre concert,  le public et nous avons beaucoup apprécié la chorale car nous avons beaucoup travaillé ces chants qui ont un rapport avec le thème de l’eau.

Nous avons profité de ce concert pour effectuer des vidéos et nous en avons envoyé une (chant « Boga-Boga ») pour participer au concours national « Ecole en choeur ». Nous sommes très heureux et fiers d’avoir été sélectionnés pour représenter l’académie de Bordeaux. En effet, nous faisions partie des 25 lauréats retenus. Malheureusement, la commission n’a pas retenu notre école pour participer au concert des 5 gagnants qui aura lieu le 21 juin au Ministère de l’Education Nationale à Paris.

Voici la vidéo qui nous a permis d’être sélectionnés !

Maël et Nathan

 

Lisons des textes… sur l’eau !

Notre classe de CM2 a participé à un concours national qui consiste à lire des textes à voix haute. Notre classe a choisi de lire des textes sur l’ eau.


Le concours a débuté le 16 décembre 2015 et s’est achevé pour notre classe le 31 mars 2016. Ce dernier s’est déroulé à l’école et à la salleDSC_2433 Albizia. Cette expérience nous a fait progresser en lecture. Chloé notre intervenante de lecture qui travaille pour l’association Libre-Plume Littérature Jeunesse est intervenue 5 fois dans notre classe au cours de cette année. Pendant ces séances, nous avons appris à :

– marquer la ponctuation,

– mettre l’intonation,

– lire plus ou moins fort,

– lire un petit texte en un seul souffle et

– lire des vire-langues.

 

Le 11 février, nous avons élu le meilleur lecteur à l’école pour que ce dernier représente notre classe lors de la finale locale à la salle Albizia. Ainsi, Jana notre meilleure lectrice a participé au concours local le 31 mars 2016. Elle a bien lu mais malheureusement, elle n’a pas été qualifiée.

Aussi nous avons lu des textes sur l’eau aux lycéens de Paul  Bert et aux élèves de la maternelle de l’école Jean Cavaillès.

Les lycéens venus dans notre classe pour nous écouter ont aussi lu un conte du petit chaperon rouge qu’ils avaient eux-même détourné.

DSC_3270DSC_3279

Nos avis :

Cette expérience nous a appris à lire devant du public. Nous avons aimé écouter les histoires détournées du Petit Chaperon Rouge.DSC_3301

Nous avons apprécié  lire les textes aux enfants de maternelle, ils ont été  très sages et attentifs !!!

 

 

Célia et Ilana

Une journée à Uhart-Cize et Cambo-les-bains !

Le jeudi 17 mars, nous sommes allés à Uhart-Cize et Cambo-les-bains pour poursuivre notre trajet de la goutte d’eau.

Notre arrivée à Uhart-Cize


La Nive

La confluence des 3 Nives

Mesurons la température

Mesurons la température

Arrivés à Uhart-Cize, nous avons divisé la classe en deux groupes. Dans le premier groupe, nous devions faire des relevés physiques de la Nive.

– La turbidité (l’opacité)

– La salinité, savoir si l’eau est salée, saumâtre ou douce

– La température

– La vitesse du courant

– La profondeur

– La largeur de la rivière

Dans le second groupe, nous devions pêcher. Ensuite, à l’aide d’une encyclopédie spécialisée sur les animaux aquatiques, nous devions trouver de quelles espèces il s’agissait. Nous avons capturé des éphémères, des gerris et plein d’autres créatures.

Larve d'éphémère (fouisseuse)

Larve d’éphémère

Un vairon

Un vairon

Larve de libellule

Larve de libellule

 

 

 

 

 

Nous avons aussi trouvé des Renouées du Japon. Nous avons appris que si l’on arrache une feuille de la plante, qu’on la repose à côté,  elle se reproduit et envahit tout (ce sont des plantes invasives).

Renouées du Japon rouges

Renouées du Japon rouges

Quand l’activité fût terminée, nous nous sommes rendus à Cambo-les-bains pour pique-niquer. Après, nous sommes allés sur les berges de la Nive pour faire les relevés de l’eau et pêcher.

Cambo-les-Bains

Cambo-les-Bains

 

Cali et Romane

Direction l’embouchure !!

Le jeudi 24 mars 2016, nous nous sommes rendus à la Floride et à la Barre pour pêcher des poissons, effectuer des prélèvements d’eau et des relevés (températures, dimensions,…).

 

La Nive à la Floride

La Nive à la Floride

1. A la Floride :

A 8h30, nous avons pris le bus pour nous rendre à la Floride dans le cadre de notre travail sur la Nive. Une fois arrivés là-bas, nous nous sommes séparés en deux groupes : un groupe qui pêchait et l’autre qui prélevait et relevait l’eau.

Prêts pour effectuer les relevés

Prêts pour effectuer les relevés

La pêche n’a pas était fructueuse mais nous nous sommes quand même bien amusés car certains d’entre nous se sont enfoncés dans l’argile.

Heureusement que l’autre groupe a trouvé beaucoup d’informations comme la température qui était de 11°, la largeur de la rivière qui était de 90m. La profondeur à marée basse était de 2m et à marée haute de 4,25m.

Mesure de la largeur de la Nive

Mesure de la largeur de la Nive

On mesure, on observe ...

On mesure, on observe …

 

Vous trouverez d’ailleurs ci-dessous les graphiques concernant les différents relevés que nous avons effectués à différents lieux de la Nive.

graphique de la température.

Graphique de la température de la Nive

graphique de la profondeur.

Graphique de la profondeur de la Nive

 

voici le graphique de la largeur de la Nive à différent lieux.

Graphique de la largeur de la Nive à différents lieux.

2. A la Barre:

Dès que notre travail à la Floride a été achevé, nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à la Barre pour observer l’embouchure de l’Adour. Nous avons également pu observer que les grosses pierres que nous avons vues à la source ont été broyées au fil de leur trajet pour devenir du sable au niveau de l’embouchure.

Discussion et obervations à la Barre

Discussion et observations à la Barre

DSC_2926

Nous voici enfin au bout du trajet de la goutte d’eau !!

 

 

 

DSC_2922 DSC_2925

Nous avons découvert un dentier. C’est très étrange de savoir que certaines personnes laissent leurs affaires personnelles sur la plage !

DSC_2932[1]Ce n’est pas très beau effectivement!!!

3. Notre avis:

Nous avons remarqué que la Nive n’était pas la même entre Esterençuby et la Floride : l’eau se réchauffe, la largeur et la profondeur augmentent.  Nous avons pu observer l’embouchure de l’Adour et ça nous a permis de comprendre et surtout d’observer l’Adour se jeter dans l’Océan. Nous avons passé une matinée riche en trouvailles et en émotions et qui nous a permis aussi de développer notre vocabulaire.

 

C’ÉTAIT UNE SUPERBE JOURNÉE !!!!!!!!

Zoé et Maïana

DÉGUSTONS ENSEMBLE LES PRODUITS DE LA MER !!!

Le jeudi 15 octobre

Nous avons eu l’honneur de participer à la semaine du goût, un événement national pour éduquer au goût suivi dans plusieurs établissements de la région.


Notre classe était divisée en deux groupes.

Le premier groupe préparait les plats puis l’autre s’occupait de la décoration de la table.   DSC_1906

DSC_1907DSC_1908DSC_1903

 Notre classe a préparé des toasts au thonDSC_1911 ainsi que des rillettes de thon accompagnées de gressins.

Après la récréation, le directeur nous a réunis dans le hall pour nous expliquer le déroulement de la matinée.

Toutes les classes ont présenté leur plat puis place à la dégustation !

 

 


Pour les petit gourmands, voici notre recette des rillettes de thon à la pâte fromagère :

INGRÉDIENTS (POUR QUATRE PERSONNES):

– 1 grosse boîte de thonDSC_1880

– 1 boîte de pâte fromagère (familiale)

– des gressins au sésame

– une baguette de pain frais

– sel

– jus de citron

 PRÉPARATION DE LA RECETTE:

– Dans un grand bol, émiettez le thon.

– Arrosez avec le jus de citron puis ajoutez le fromage.

– Bien mélangez puis salez légèrement.

– Mettez au frais pendant que vous coupez des tartines de pain frais.

– Préparez un verre dans lequel vous disposerez des gressins au sésame.

– Mettez des petites cuillères dans le bol afin que vos invités puissent étaler les rillettes sur les tartines.

– Présentez votre préparation à vos invités!!!

A déguster sur les tartines ou sur les gressins!!!

 BONNE DÉGUSTATION A TOUS!!!DSC_1915

Tout le monde a aimé ce moment partagé ensemble !!! 

   Anaïs,Luna et Jana.

Découverte du Bassin versant de la Nive à l’école.

Le lundi 8 février, 4 intervenants qui travaillent sur le bassin versant de la Nive sont venus en classe avec une maquette afin que nous découvrions la rivière et son réseau hydrographique ainsi que les acteurs et métiers qui y sont associés.

 

 

 

 

 

 


1)Le travail sur la maquette du Bassin versant de la Nive.

Sur la maquette, des points rouges représentaient des villages par lesquels la Nive passe (Bayonne, Cambo, Esterençuby…).

La Nive était représentée en bleu et nous avons eu chacun une carte pour nous repérer sur la maquette.

Les intervenants nous ont donné des petits panneaux de village que l’on devait placer au bon endroit sur la maquette en nous aidant de la carte.

IMG_0122

Ce que nous avons appris : 

La maquette nous a permis de découvrir le Bassin versant de la Nive avant d’aller sur le terrain.

2) Quels sont les acteurs agissant pour protéger la Nive ?

Lors du visionnage d’une vidéo, nous avons pu mieux connaître les acteurs de la Nive :

– habitants riverains : personnes qui aident pour nettoyer la Nive,

– clubs de sport en eaux vives : ils veillent à la sécurité et ils encadrent les personnes bénévoles lors des nettoyages,

– des associations : la Mifen, …

– le syndicat mixte de la Nive, les mairies…

Ce que nous avons appris :

Le visionnage de la vidéo nous a permis d’apprendre que beaucoup de personnes essaient de protéger la Nive.

 

Naël, Thomas et Dylan.

LE SAUMON

Le saumon de l’Atlantique (salmo salar) est originaire de la côte Atlantique au nord de l’Europe et des cours d’ eau qui s’y jettent. C’est une espèce qui se reproduit en eau douce, où elle vit les première années, avant de passer la majorité de sa vie en mer. alejandro1

 

La ponte a lieu d’octobre à janvier. Les œufs sont libérés et fécondés dans des lits de gravier en amont et ont besoin d’ une eau très propre et bien oxygénée. De nombreux poissons meurent après la ponte. Les alevins vivent de leurs réserves pendant quatre à six semaines; les petits commencent ensuite à se nourrir de larves d’insectes. Les petits, appelés «tacons», restent dans l’eau douce pendant deux à cinq ans, jusqu’au processus de «smoltification», au cours duquel le corps des poissons s’adapte à l’eau de mer, généralement entre mars et juin. Il change de couleur.

 

 

images

 

article écrit par Alejandro Rodriguez